Accueil > Comité de pilotage > Comptes-rendus de réunions > CR décembre 2019

CR décembre 2019

Séance #ECF
le 3 Décembre 2019

Notes prises par Rebecca Scalese
Présents : Rebecca Scalese, AMarie Petitjean, Chantal Lapeyre, Jean-François Puff, Sylvie Brodziak…..

Présentation par Chantal Lapeyre de : Erin Manning et Brian Massumi, Pensée en acte, vingt propositions pour la recherche-création, Les presses du réel, 2018 (édiiton et postface d’Yves Citton).
Pour ECF : il devient nécessaire d’adopter un même positionnement collectif sur la notion de recherche-création pour ôter les ambiguïtés du terme. Instabilité / incertitude sur le concept de recherche-création.
Pour la recherche canadienne, possibilités de formes de recherche-création sans reportage/documentation/théorisation (réinvestissement immédiat). La recherche-création serait l’affirmation d’une prise de position de la création en recherche. Création en posture d’ouverture pour élaborer des savoirs. Défense d’un work-in-progress, œuvre ouverte (perspective de l’art contemporain par excellence) ; perspective collective / abrasion du singulier (pour des motifs nobles, mais quand même problématiques).

discussions
Cf. Lionel Ruffel sur la notion de "contemporain".
Problème des lectures critiques : la postface d’Yves Citton est trompeuse - il n’approuve pas le contenu, en prétendant le faire. Position dialectique de l’artiste en-dehors de l’institution ; cf. Bourdieu sur l’institutionnalisation de l’art.
Cf. Mazarine Pingeot. Valeur politique assignée à la création.

Cf. aussi La condition littéraire, la double vie des écrivains de Bernard Lahire et Profession ? Ecrivain, Gisèle Sapiro et Cécile Rabot et l’Argent l’urgence, Louise Desbrusses et Argent, Christophe Hanna.
Cf. Foucault, texte sur les avant-gardes. Les choix que l’on fait au sein de notre institution sont politiques (et potentiellement libres).

Cf. aussi L’artiste chercheur, ou quand les sciences sociales deviennent une forme, Sandra Delacourt : la recherche-créative serait anti-scientifique. (Cf. production de faiseurs de scénarios).

A l’encontre de cette position, défense d’une démarche de recherche par la création à dimension expérimentale, et objectif de production de savoirs (conceptualisation, dimension expérimentale), par des sujets, artistes émergents, et individués, même si passant par le collectif.

Séminaire doctoral itinérant de l’EUR : occasion de réintroduire du contradictoire sur ces questions que l’on travaille (printemps 2021 pour prochaine session).

Utilité d’un manifeste ECF sur la visée de production de savoirs (cf. entrées critiques),
Il faut clarifier notre démarche parce qu’elle est loin d’être claire pour l’extérieur.
Rubrique potentielle dans episte : « Politique de la recherche-création ».
Problème quand on est dans une posture uniquement critique : on vient toujours après.
Cf. George Bataille, collège de philosophie / lien avec les sciences humaines et les avant-gardes, production de la revue Acéphale.

Fiches d’écrivains-chercheurs
Discussion sur les canevas potentiels

Fiche sur un écrivain, par un rédacteur de statut X
• Quel écrivain-chercheur est-il ?
• Analyse d’une oeuvre choisie ou d’un panel d’ouvrages
• Comment s’en saisir en recherche-création ?
• Références bibliographies

Jean-François Puff revient sur la nature du questionnement : portant sur l’œuvre ? ou sa périphérie (processus de création comme tâtonnements, élaboration concertée…) ?
Si l’œuvre a une dimension cognitive, est-ce que le poète/écrivain ne parle dans son processus de création que de l’œuvre, ou parle-t-il des connaissances (extérieures) qu’il explore ? Quand Jacques Roubaud réfléchit à ce que ça fait, de lire un poème, est-ce que le contenu de recherche est ce qu’il écrit ou (/et) ce sur quoi il écrit ? Peut-être un faux problème - dès lors que l’on s’interroge sur l’œuvre, on s’interroge aussi sur ce dont elle parle.
Invention de formes réflexives. Roubaud : poésie, images-mémoire ; description, brûlure de mémoire (piction).
Question : 9ème section ou pas ? (La Boucle de Roubaud serait potentiellement une thèse, mais ne passerait probablement pas en 9ème section.)
Cf. Charte déposée au CNU (à revisiter le 9 Janvier). Pourquoi appeler ça « pratique et théorie de la création artistique et littéraire » (maintenir la partition pratique / théorie, la formulation) ?

Exemple de la fiche sur Ben Lerner établie par Yannicke Chupin.
Contamination du roman par la poésie. Cf. "I did not walk here all the way from prose". Travail sur l’hybridation de genre.

Discussion sur l’empan du questionnement et son bornage : degré de généralisation possible ? quels écrivains "comptent" ou "ne comptent pas" comme des écrivains-chercheurs ? Est-ce qu’on pense que son œuvre est potentiellement générative ? = enjeu de la fiche, particulière par rapport à une analyse littéraire classique : interroger l’aspect génératif de l’œuvre (ressources pour d’autres peuvres).
Possibilité d’inclure des extraits, parlants pour la démarche.
Aussi inclusion de / renvoi à des travaux de recherche-création (mémoires avec autorisations).

Fiches prévues ou évoquées :
• Emmanuel Hocquard, Franck Leibovici, Pierre Patrolin
• Lance Olsen, John D’Agata, Sheila Heiti
• Annie Ernaux
• Pascal Quignard
• Rosario Castellano, Gioconda Belli

Discussion sur où se trouve la frontière écrivain // écrivain-chercheur ? (Est-ce que l’écrivain doit avoir rendu sa recherche visible / avoir incarné une pensée en acte, ou est-ce dans l’œil / le regard de l’auteur de la fiche ?)

Rebecca annonce la création d’une chaîne YouTube pour ECF. Clôture de la séance.

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.