Accueil > Comité de pilotage > Comptes-rendus de réunions > CR novembre 2019

CR novembre 2019

Réunion ECF
Séance #08 (5 novembre 2019)
Salle Ananzie, s. 230, Chênes 2, 13h-15h

Présents : Rebecca Scalese, Adèle Godefroy, Adrien Chapel, Peggy Pacini, Jean-François Puff, AMarie Petitjean, Violaine Houdart-Merot, Yannicke Chupin, Peggy Blin-Cordon….
CR rédigé à partir des notes d’Adèle Godefroy et Rebecca Scalese.

Actes du colloque « Recherche et Création Littéraire en France et à l’étranger » en préparation. Ressources de certains articles pour alimenter la comparaison des formations à travers le monde (onglet lié à « Cartographie » sur le site). Pour les enregistrements des communications : l’insertion d’extraits est envisagée sur une chaîne Youtube associée au site.

— > Nouvel onglet « Regard sur  » avec réactions par rapport à des objets littéraires : perception subjective et individuelle (avec en filigrane la question de la façon dont ces objets littéraires portent en germes des œuvres à venir).
— > Violaine Houdart-Merot : Quelles formes de recherche-création existent au sein des œuvres ou au sein des recherches sur les œuvres ? Comment les écrivains aujourd’hui font-ils de la recherche création ? ou intègrent au sein de leur œuvre leurs processus de création ?
Intérêt d’appréhender les écrivains en tant que chercheurs. Or, ils sont pour l’instant assez peu présents sur le site. Il serait intéressant de mener la comparaison internationale sur la dimension réflexive du travail créatif.

Qu’entend-on par « écrivain-chercheur » ? "Qu’est-ce qui fait de tel écrivain/créateur un écrivain-chercheur ?"
Écrivain dans l’œuvre duquel on voit une dimension d’exploration quelle qu’elle soit, laquelle ne touche pas seulement un savoir littéraire mais aussi un savoir sur l’écriture / la création. Jean-François Puff : cf. Michaud, exploration du lointain intérieur à travers les drogues.
Qu’est-ce que "penser son œuvre" ?
Il est probablement rare que les écrivains engagent vraiment un travail de recherche.
— > Parle-t-on du savoir sur l’œuvre (le comment faire, le travail d’écriture) ou du savoir que l’œuvre produit, "savoir contenu dans l’œuvre" (propos philosophique, champ social… articulation du savoir de l’œuvre avec le savoir en général) ? —> Quels savoirs sont produits et de quelle manière ? S’il y a une dimension réflexive, laquelle ?
Spécificité du mode de connaissance (par exemple Butor, cf. Le Génie du lieu).
Cf. Jacques Bouveresse, La Connaissance de l’écrivain. Sur la littérature, la vérité et la vie, Marseille : Agone, 2008.
En quoi le cheminement de tel écrivain peut-il nourrir la démarche de création d’un étudiant ou d’un artiste ? Question de l’originalité. Question de l’objet nouveau (besoins de doctorants en recherche-création, apparus l’an dernier). Exemple de l’utilisation de la carte dans les écritures contemporaines, outil de conception (gestion de la temporalité des étapes) et passage du documentaire à la fiction. (Emmanuel Rubens, qui sera présent à la soutenance de thèse de Virginie Gautier, est géographe et a fait un travail sur les cartes réelles et imaginaires). Jean-François Puff : types/statuts d’images - taxonomie (Roubaud, cf. L’invention du fils de Léoprépès, cf. Le Grand incendie de Londres).

— > en appelle à des fiches écrivains-chercheurs : synopsis sur des auteurs, permettant de cibler rapidement leur approche

Point sur les AAP :

• Le projet CreLiNum a été déposé auprès de l’ANR le 24/10/2019, dans le cadre de l’Appel à Projets Génériques
Outil de financement : PRC (projet de recherche collaborative)

CreLiNum = Création Littéraire en milieu Numérique : pratiques, théories, enseignement
Présentation succincte du pré-projet :
Objet : Documenter la création littéraire en milieu numérique, dans une optique d’étayage de la recherche-création universitaire, par :
-  une description des pratiques numériques des écrivains et apprentis écrivains en situation de création (enquête)
-  un étayage théorique défini en fonction de cette description et procédant par entrées critiques (atelier de théories)
-  une fédération de ressources en ligne, dont une cartographie internationale des chercheurs (banque de données multimodales commentées)
-  une modélisation de l’usage de ces ressources à des fins de création et d’enseignement de la pratique littéraire (recherche-action)
Objectifs et hypothèses de recherche :
L’objectif central de la recherche consiste à établir en quoi le milieu numérique dans lequel tout internaute évolue, et les jeunes créateurs en particulier, impacte la création littéraire contemporaine, requiert une théorisation spécifique et sollicite une approche particulière de l’écriture créative dans les formations.
Hypothèse 1 : nous supposons que certaines pratiques des créateurs en matière de documentation, de rédaction, de composition et d’éditorialisation sont dépendantes du milieu numérique.
Hypothèse 2 : nous envisageons l’expérience de la création littéraire en milieu numérique à la fois comme cible et comme vecteur de savoirs et savoir-faire partageables, à condition d’en solidifier l’assise scientifique et de la situer explicitement dans les discours constituants de l’épistémè littéraire et des humanités numériques.
Méthodologie :
-  La recherche sera, dans un premier temps, descriptive et procèdera par enquête. Une première enquête menée auprès de 90 écrivains et étudiants en création littéraire (enquête présentée à la BaNQ de Montréal le 9 mai 2019) servira de jauge pour l’établissement des questions et leur traitement.
-  Les résultats de cette enquête permettront d’orienter l’étayage théorique envisagé par entrées critiques synthétiques. Ce travail de théorisation sera mené collectivement en atelier, par analyse de corpus et synthèse bibliographique, et en tenant compte des ressources désignées par le réseau du site episte.fr.
-  A ce répertoire d’entrées critiques seront progressivement articulées des ressources en ligne, sous la forme d’une cartographie des chercheurs, de bibliographies commentées, de comptes rendus de manifestations et publications, de vidéos commentées de master class et de ressources pour les formations.
-  Enfin les usages de cette banque de ressources, à la fois à des fins de création et à des fins d’enseignement, seront guidés et analysés sous la forme d’une recherche-action, avec la participation d’artistes et de professionnels concernés par le champ de la création littéraire contemporaine. Ce travail pourra conduire à une modélisation pour un transfert sur d’autres banques de données.
Calendrier prévisionnel
-  Lancement du projet 1er octobre 2020
-  Études préalables, conception et conduite de l’enquête : octobre 2020 à décembre 2021
-  Atelier de théories (phase 1) : octobre 2021 à juin 2022
-  Colloque international : 11 au 14 mai 2021
-  Constitution de la banque de ressources : mai 2021 à mai 2023
-  Analyse des usages et modélisation : septembre 2022 à septembre 2023
-  Atelier de théories (phase 2) : octobre 2022 à septembre 2023

Budget : 164 981 €
Ingénieur de recherche pour 10 mois
Stagiaires pour 24 mois
Services externalisés d’un développeur
Frais de déplacement des chercheurs, organisation des manifestations
2 publications
Frais de logiciels et outillage

16 chercheurs impliqués répartis en 2 équipes françaises associées (max. 10 par équipe) + une participation de 4 chercheurs étrangers sur fonds propres
Equipe 1 : Agora
Equipe 2 : CENTRE D’ETUDES SUR LES MEDIAS, LES TECHNOLOGIES ET L’INTERNATIONALISATION (Paris 8)

Réponse de l’ANR au pré-projet : mi-février
Étape 2 (en cas de succès) : 6 semaines de dépôt du projet complet (clôture du site fin mars). Document scientifique de 20 pages (y compris la bibliographie) + Données financières (détaillées par poste de dépenses et par partenaire).

• Retour sur ORA - Open Research Area
Projet de recherche commun France/Royaume Uni (St Andrews, Ecosse)/Canada.
L’AAP a lieu tous les ans, au printemps. Nous avions préparé une réponse pour ORA VI qui n’a pas pu être déposée ; la trame est conservée pour une réponse au printemps 2020 (ORA VII).
Nom choisi (pour ORA VI) : EPISTEMO.
L’axe 3 semble en particulier à retravailler (avec St Andrews) : écriture créative en contexte interlinguistique. Intérêt de l’écriture dans une deuxième langue pour mieux appréhender le matériau linguistique (langue cible) + apprentissage des langues à travers la littérature, par la pratique de l’écriture littéraire.
Échanges sur les ajouts et références éventuelles.
Cf. Ecritures Babéliennes.

Peggy Pacini : colloque sur Claude Pélieu le 10 Juin (université de Chicago à Paris). Poète central dans la contre-culture des années 1970 (technique du Cut-up, travail sur la langue).
Ateliers d’écrivains pendant le colloque : Jacques Donguy, Pierre Joris, Lucien Suel, Jorgan Ploog.
Envisager des comptes rendus pour les manifestations auxquelles on assiste (à déposer sur la veille du site).

Pour la participation aux séances ECF et l’inscription sur le site episte.fr : envoyer un mail à Rebecca : kalista.ark@gmail.com.

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.